mercredi 6 juin 2012

Estamos muy bien. (31) Costa Rica




Très jeune, j'ai rencontré un proverbe bouddhiste qui dit ceci: “À la croisée des chemins, choisis le plus difficile.” J'ai toujours suivi ce conseil, je ne l'ai jamais regretté. Là pourtant, je serais bien restée un peu plus longtemps, à rigoler avec le karaoké, à regarder les chevaux galoper dans les prés si verts, à ne rien faire.


Il fait froid à San José. Il y a des embouteillages, un péage, la pluie qui coule et nos essuie-glaces qui frottent, vvvv vvvv vvvv. J'ai mal à la gorge depuis tout à l'heure. Nous n'avions pas traversé de ville depuis Guatemala city. Oú sont nos chaussures? Tu crois que je devrais me coiffer? Nous allons rencontrer les cadres de Nielsen. L'entreprise nous a acheté un espace publicitaire sur la camionnette, nous nous sommes engagés à leur donner une conférence. La directrice des ressources humaines nous hébergera chez elle. Oh nous nous sentons comme des mouches dans un verre de lait. Cette fois le confort ne nous attire pas. J'ai hâte que nous partions, que les couleurs reviennent, que le rythme soit le nôtre.


Pourtant San José est une capitale provinciale, petite, poétique. Personne n'a vraiment d'adresse, ce qui nous paraît complètement fou. L'entreprise est “à 200m à l'ouest de l'ambassade des Etats-Unis, en face de la pharmacie”. Nous peinons à y croire. Même le courrier postal indique cette adresse! Après la conférence, les cadres nous invitent à déjeûner, ils nous entourent, nous conseillent, sont chaleureux, adorables, débordants de bienveillance. Ils nous glissent: “vous êtes complètement speed. Profitez!”. Mince. C'est vrai. Nous sommes toujours pressés, toujours à l'affût de ce qui va suivre, toujours en train de vérifier ou d'anticiper. Oú est la zone de restaurants pour récupérer l'huile? Qui rencontrer au Costa-Rica? Oú dormir? On devrait peut-être faire des réserves de ceci, de cela? Vous avez internet? La banque est ouverte? Je dois charger des photos/un texte/deux textes/ 10 mails. On peut utiliser votre machine à laver? Vous pourriez me prêter une aiguille? Qu'est-ce que vous nous conseillez? Nous ne sommes presque plus dans le présent, nous courons.


Je ne peux plus rien avaler aujourd'hui. Je file voir un docteur. Énorme angine. Zut.


Personne n'avait d'huile à nous donner: ils sont passés hier, ils viendront demain. Ils? Des entreprises qui récupèrent l'huile des restaurants pour la transformer en biodiesel. Pour la première fois depuis notre départ, nous faisons le plein de biodiesel à la pompe, nous payons fièrement notre combustible. Le Costa Rica nous en bouche un coin. Seul pays au monde à avoir inversé le processus de déforestation. Premier exportateur de fruits et légumes cultivés sans pesticides ni engrais chimiques.



Fabrique de biodiesel.


Glycérine issue du processus de biodiesel, transformée en savon industriel.

Vous devez aller voir cette université pour ingénieurs agronomes. Ah bon? D'accord, partons maintenant. Mais, vous ne vous reposez pas un peu? Non non, ça va! De verdad, estamos muy bien.

4 commentaires:

  1. Je me souviens de la pluie qui tombait sur San José quand nous y sommes arrivés, serrés tous les cinq dans un bus, j'ai eu un peu peur de ses trombes d'eau qui rendait les paysages gris, nous qui étions venus là aussi pour le soleil. J'avais mon bébé sur les genoux, et tout le monde nous avais traités de fous, qu'est ce nous cherchions en partant en famille si loin, au Costa Rica ?
    San José ne m'a pas laissé un souvenir formidable, les inondations de la nuit ont rendu l'hôtel presque insalubre, plus d'eau courante, la pluie qui tombait dans la chambre...
    Mais une fois quitté San José, le soleil est vite revenu, et c'était merveilleux...
    Tous les cinq et mon bébé sur les genoux. Un raton laveur nous a volé notre goûter sur une plage d'un parc national après deux heures de marche ! Mais ce sont des singes qui ont réussi à ouvrir les sachets de cookies qu'ils ont mangé sous nos yeux !
    C'était merveilleux, et grâce à toi, j'y repense ce matin, vraiment merci beaucoup !

    RépondreSupprimer
  2. oh oui je me souviens de ces adresses assez bizarre...surtout a face de la maison bleue....mais si elle etait repeinte?....oui le costa rica est tres vert....avais-tu goute a son cafe?...ils ont de tres grandes relations avec les universites canadiennes....surtout forestiere...un bien bel exemple...;o)

    RépondreSupprimer